Thursday, September 23, 2010

Statistic...

Thursday, September 9, 2010

If I could just sleep...

J'insomnise. Ça faisait un bout de temps, quand même. Reste que j'ai toujours plus ou moins espoir que chaque fois que ça se calme, ça arrête pour de bon...

J'ai l'esprit en ébullition, ces jours-ci. Ça doit sûrement pas aider. Je pense à plein de choses. Des trucs persos que je ne coucherai pas ici. Parce que je sais bien que y'a des choses que les gens ont pas envie de savoir. J'ai appris de Facebook, quoi! ;)

Y'a d'autres trucs dont je peux discuter et qui seront peut-être d'un quelconque intérêt. Par exemple, je suis en train à la fois de lire et d'écouter à la télé la série "True Blood". (Cette phrase contient des *SPOILERS*!)Et en rétrospect, écouter cette série quand on est sans nouvelles de sa grand-mère qui est à l'hôpital, ça n'était pas la meilleure des idées! ;oP

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, "True Blood" est, vous l'aurez deviné, une série sur les vampires. À date, il y a 10 livres et au moins un recueil de nouvelles. À la télé, la troisième saison vient de se terminer. Côté lecture, je commence le 4e tome, et à la télé, je n'ai pas tout à fait terminé l'écoute de la première saison.

À date, contrairement à mon habitude, je pense que j'aime mieux la série télévisée (peut-être parce que j'y ai été introduite en premier?). Il faut dire que les livres sont écrits comme si c'était le personnage principal qui les narrait, et que c'est un style d'écriture qui me plaît moins. L'histoire des romans est donc raconté d'un seul point de vu et se concentre vraiment sur les péripéties du personnage de Sookie Stackhouse, limitant le développement des personnages secondaires. La série, quand à elle, développe tout un petit monde autour de Stackhouse, et ajoute énormément (trop?) de chair autour de la trame principale.

Comment décrire "True Blood"? J'oserais dire qu'il s'agit d'un "Twilight" pour adulte. Attention, je parle ici des livres, parce que la série télé est définitivement pour adulte! Quand j'ai commencé à l'écouter, on m'a prévenu que c'était "cru". Cru, ça l'est effectivement beaucoup, mais l'histoire se passe dans un contexte particulier, c'est-à-dire dans un petit village au fin fond de la Louisiane, où la population n'est pas très éduquée, pas très favorisée matériellement, et où le fanatisme religieux et la débauche se côtoient et se disputent tous les jours. Donc, on s'y attend, et ça va dans l'ambiance et dans l'histoire. Y'a du sexe et de la violence, mais c'est pas "gratuit". (Pour ceux qui se souviennent de mes des reproches des nombreuses scènes de sexe dans "Battlestar Galactica", sachez que ce qui m'énervait dans cette série, c'est qu'à presque tous les épisodes de la première saison, on avait droit à la grosse scène de baise avec la pétasse blonde en robe rouge moulante, et que ça avait juste tellement l'air plaqué là pour les cotes d'écoute que je trouvais que ç'en était insultant pour l'auditoire : "Bon, on a besoin d'audience alors, on va mettre ben de la baise avec une pitoune, et on trouvera ben un moyen de faire fiter ça dans l'histoire d'ici la fin de la série...)

Pour en revenir aux livres, ils ont bien des passages assez "chaud", mais on reste généralement plus dans le roman harlequin que dans le côté lubrique de la série télé. Question histoire, la prémisse est assez simple : dans notre monde moderne, les vampires se sont révélés au grand jour (enfin...). L'invention d'un sang de synthèse qui leur permet dorénavant de survivre sans avoir besoin de sang humain les a poussé à se déclarer, et les vampires tentent maintenant de s'intégrer dans la société humaine. Cette situation engendre bien sûr son lot de problèmes et de complications. Mais cette trame n'est que la toile de fond. Le personnage principale de la série est une serveuse nommée Sookie Stackhouse qui est affublée depuis sa plus tendre enfance de dons télépathiques sur lesquels elle n'a pas tout à fait le contrôle. Cette "infirmité" l'a plus ou moins condamné à l'isolement social. Or, lorsque Sookie rencontre son premier vampire, elle découvre qu'elle ne peut lire dans ses pensées, et cette soudaine paix se transforme en attraction irrésistible. Mais sortir avec un vampire dans un petit village n'est peut-être pas une si bonne idée...

Personnellement, j'ai bien aimé le premier livre. Ça n'a rien de la grande littérature, et y'a bien deux ou trois petits trucs qui m'ont agacés, mais c'est le genre de livre divertissant qu'on lit juste pour le plaisir. Bon, j'avais vu venir la fin à la moitié du livre (et encore), mais comme ça m'arrive tout le temps, je n'y prends pas ombrage. L'histoire est cousue de fil blanc, le personnage de Sookie Stackhouse est un peu naïf, mais on sent que l'auteur à une idée bien ficeler du monde qu'elle s'est inventée, et on y croit. On a même l'impression que le livre met déjà en place les éléments d'une éventuelle suite, et on est curieux de voir ce qui va se passer. Je dois malheureusement avouer que le deuxième livre m'a déçu. Je l'ai lu rapidement, surtout parce que je voulais l'achever pour essayer de continuer la série. L'histoire s'éparpille et on nous présente de nouveaux personnages qui nous font ni chaud ni froid. L'histoire d'amour du premier livre s'égraine déjà. Le côté fantastique devient un peu gros à avaler...

[Je fais ici une parenthèse pour discuter d'un point. A. et moi on s'en faisait la remarque, justement. J'imagine que ce que je vais dire ici est un peu un SPOILER alors, si vous voulez vous garder toutes les surprises, arrêter de lire ici! ;) En fait, j'aime bien l'idée d'un monde où la population de la terre apprend soudainement que les vampires existent bel et bien. Or, comme dans toutes les histoires où un élément fantastique se révèle vérédique, on apprend qu'à peu près tout ce qu'il y a de fantasque existe vraiment. Ainsi, on rencontre loup-garous, gobelins, ménades, etc. Et A. et moi on se disait : "pourquoi"? Pourquoi il ne peut pas y avoir que les vampires qui existent? Pourquoi ça prend absolument tout le reste? Me semble que ça perd une partie de sa crédibilité quand y'a trop de trucs surnaturels qui se pointent tout le temps. Ça avait son charme dans "Buffy" parce qu'on ne se prenait pas trop au sérieux, mais pour le reste...?]

J'ai bien aimé le troisième livre. On a perdu le côté naïf du premier livre, mais l'histoire, plus complexe, évolue judicieusement en s'assombrissant. Les chicanes de couples s'intègrent mieux à l'histoire et n'ont pas l'air plaqué là. Le tout est plus fluide. On retrouve un peu d'humour. La fin s'éternise un peu, mais c'est le seul point vraiment négatif.

Pour ce qui est de la série télé, et bien, j'ai peu de choses à ajouter à ce que j'ai dit plus haut. L'histoire est plus diversifiée, les personnages sont plus développés, et l'ambiance "trou-de-la-Louisiane" fait sourire. Le personnage du vampire principal est plus intéressant dans la série, quoique l'on semble se dirigé de plus en plus vers le stéréotype du héros tourmenté, et ça, j'aime vraiment moins. Déjà que j'ai dû endurer le personnage de Jack dans "Lost" pendant 6 saisons! Mais bon, comme il y a d'autres personnages autour qui sont aussi développés, même si le personnage de Bill Compton est moins intéressant, j'ai quelque chose sur lequel me rabattre.

À date, j'en suis là. J'ai hâte de lire le 4e tome (qui est supposé être le meilleur) et de finir la première saison de la série télé. Je vais voir après si je poursuis l'aventure... :)

Tuesday, September 7, 2010

Coups de coeur...

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore (et qui ne savent donc pas ce qu'ils perdent), j'aimerais d'abord vous présenter Shaun le mouton. D'abord apparu dans les aventures de Wallace et Grommit, Shaun a maintenant sa propre série télévisée! On y retrouve le même humour bon enfant que dans W&G, et le même charme du stop-motion. C'est tout mignon et ça fait sourire. Tout le monde aime Shaun le mouton!




Et pour ceux et celles qui ont des chats, il faut connaître Simon's cat. J'écoute ça et je revois Saturne, et j'y reconnais un peu ma Paprika. :) J'ai mis ici la vidéo la plus récente, mais je vous invite à toutes les regarder! :)

Monday, September 6, 2010

Ne manque que l'harmonica...

Wednesday, September 1, 2010

Des News!

Hello!

C'est le temps des vacances et j'en profite au max. A. et moi on a fait un superbe voyage au Nouveau-Brunswick (les photos devraient arriver sur Facebook la semaine prochaine). Cette semaine, c'est plus de la relaxation qui est au programme.

Avec la canicule, j'ai enfin réussi à convaincre A. de nous acheter une clim. Bien que j'adore notre petit appart, on a toujours eu de la misère avec la chaleur. En fait, c'est qu'avec la façon dont il est orienté, pas moyen de créer une circulation d'air (même avec la fan!). L'air y reste donc stagnant et humide. Faut aussi dire que les fenêtres ouvertes, y'a tout le pollen d'herbe à poux qui entre, et yours truly en a marre d'éternuer! Depuis que le règlement municipal qui imposait une amende aux gens qui avait de l'herbe à poux sur leur terrain a été aboli v'là une couple d'année, c'est pire que pire à la fin août.

Et puis, c'est peut-être moi qui devient de plus en plus sensible à la chaleur, mais il me semble que d'année en année, ça empire. Restait le sous-sol pour se rafraîchir, mais avec notre récente invasion de créatures des profondeurs, j'ai plus ou moins envie d'y mettre les pieds (nus). Alors, une source alternative de fraîcheur était la bienvenue.

Hier après-midi donc, A. est allé au Pneu Canadien et nous a ramené un climatiseur. Il l'a installé sans encombres, et on a rapidement constaté ses bienfaits. C'est pas tant qu'il fait frais, mais c'est teeeeeeellement moins humide! Et avec le filtre à air, ça aide pour le pollen! ;)

Le soir, notre petite Calypso a découvert qu'elle avait peur du climatiseur. Quand on l'a mis en marche dans l'après-midi, elle n'avait pourtant pas fait de cas de la nouvelle machine, mais là, subitement, elle a décidé qu'elle n'aimait plus cet engin qui fait du bruit! Ses miaulements terrifiés n'ont ému personne, pauvre petite! Ce matin non plus, son petit cirque n'impressionne pas. Elle s'est un peu calmée, et j'espère qu'elle va s'y habituer. C'est juste pour quelques jours, au moins. Après, elle aura un break jusqu'au printemps! ;)

Ma grand-maman est à l'hôpital. Pneumonie. Encore. Cette fois, c'est un peu moins sérieux que l'an passé, mais ça reste inquiétant. Son docteur a osé lui dire qu'il faudrait peut-être qu'elle songe à arrêter de fumer, parce qu'à une pneumonie par année, elle ne survivrait pas longtemps. Contrairement à ce que l'on pensait, elle a accueilli l'idée avec une certaine ouverture d'esprit. J'espère qu'elle va arrêter, parce que je veux la garder encore longtemps avec moi!

En fin de semaine, c'est le mariage de ma marraine. Ça va faire drôle de revoir la famille dans ces circonstances après la mort subite de mon oncle il y a moins d'un mois. J'ai l'impression que la journée va être doublement chargé d'émotions. D'ailleurs, quand mon oncle est mort, c'est à ma marraine que j'ai pensé le plus. Parce que je pouvais difficilement m'imaginer ce qu'aurait été mon mariage si je n'avais pas eu mon frère avec moi...

Pour l'occasion, je me suis acheté une nouvelle robe. Elle est belle, mais pas vraiment dans le style que je porte habituellement. Ça me fait un peu bizarre de la porter, mais je voulais quelque de beau à me mettre pour l'occasion! En plus, j'ai acheté mes premiers souliers à talons hauts pour porter avec. À 32 ans, vous imaginez ça? Ils ne sont pas très haut, tout de même, et j'ai pas de misère à marcher avec, mais ça me fait tout drôle quand même!

J'ai découvert un nouveau site culinaire. Ça s'appelle simplement Saveur.com (très original, je le concède). Les recettes sur le site sont bien, mais ce que j'aime, c'est que c'est un genre de portail vers d'autres sites de cuisine. Parce que ces derniers temps, quand je cherchais de nouvelles places pour aller cueillir des recettes, je tombais seulement sur des trucs assez ordinaires (des recettes peu intéressantes, pas ou peu de photographie, des ingrédients bâtards...). En allant sur Saveur.com, j'ai déjà découvert deux blogues culinaires que je veux suivre, et je m'attends à en découvrir d'autres! Hurray! :)

Parlant de "Hurray!", vous connaissez mon affection pour le site That Guy With The Glasses.com? En fait, je voyais l'autre jour le preview du film "The Expendables" et je me disais : "Ça, ça doit VRAIMENT pas être mon genre de film". Le Bum Review qui est sorti dans les jours qui ont suivis confirme allègrement mes soupçons (de même que la critique de la Cyberpresse). J'ai vraiment ri, aussi, je vous laisse en compagnie de Chester A. Bum :

Monday, August 2, 2010

Coïncidences...

La semaine passée, mon oncle Maurice est mort. Techniquement, c'est plutôt le frère de la soeur adoptif de ma mère, mais dans les faits, c'était pas mal comme un oncle pour moi. J'ai appris son décès dimanche matin. Ça m'a fait tout un choc. De ce que je croyais, il était en pleine santé. Il avait 54 ans...

Il ne s'est pas présenté à sa job vendredi, et il ne répondait pas à son téléphone. Il n'avait prévenu personne, et ça n'était pas son genre. Quand il n'est pas rentré au boulot samedi, l'inquiétude a grimpé d'un cran. C'est mon cousin, qui avait une clé de l'appart de Maurice, qui l'a trouvé. On ne sait pas ce qui s'est passé. Crise cardiaque? Il va y avoir autopsie. On en saura peut-être plus long après?

Y'a vraiment une panoplie d'histoires du genre dans la famille de ma mère. On dirait qu'on a la poisse, de ce côté-là. Noyades (si si, au pluriel), hypothermie, strangulation, incinération, amputation, disparition... Sans compter les ravages de la tuberculose. La poisse, je vous dit... :oP

Mais bon... Je diverge de mon idée de coïncidences. Je ne veux pas parler ici de hantises ou de signes ou d'autres trucs du genre. Une coïncidence, c'est une coïncidence. Rien de plus. On a tendance à les remarquer parce que notre esprit d'être humain est conçu pour faire des liens, pour créé des associations. Y'a rien de métaphysique là-dedans! Reste que ça nous frappe...

Vendredi, on a eu la visite de nos amis S. et C., de Victoriaville. On a passé la soirée ensemble, et on est ensuite allé les reconduire jusqu'au métro. En revenant vers la maison, A. et moi on est passé devant un nouvel atelier dans le quartier. Un type qui restaure des meubles, principalement des antiquités. Comme l'oncle Maurice. Dans ma tête, je me suis justement dit : "Tiens, serait-ce un compétiteur de Maurice? Je me demande s'il est venu s'installer si près de son atelier par dessein?". Croyez-moi, je ne pense pas à mon oncle tous les jours. Je n'y pense pas assez souvent, certains diront. Mais vendredi soir, il était dans mes pensées. Et à ce moment-là, il était déjà mort. Je sais pas pourquoi cette idée ne cesse de me trotter dans la tête...

Anyway... Repose en paix, oncle Maurice. J'ai peut-être pas pensé à lui assez souvent quand il était encore de ce monde, mais je pense beaucoup à lui et à ceux qu'il laisse derrière ces jours-ci.

Wednesday, July 28, 2010

Lego Harry Potter

J'aime bien les jeux vidéo de "Lego quelque chose". A. et moi on se les achète habituellement, parce que c'est des jeux auxquels on peut jouer ensemble.

On a commencé avec Lego Star Wars, qu'on a bien aimé. Puis, on est passé à Lego Indiana Jones qui était amusant, quoique un peu trop court. Puis Lego Batman, aussi amusant. Là, on vient de faire l'acquisition de Lego Harry Potter. À date, c'est pas mal, mais j'avoue que je suis un peu déçue. Faut dire que j'avais de hautes attentes, puisque je m'étais fait dire que le jeu était super bien cotté sur IGN.

Les points forts : Le jeu semble beaucoup plus complexe que les autres. Toujours autant de trucs à trouver et à collectionner, mais il semble y avoir une plus grande diversité de puzzle. Chaque personnage a un plus grand éventail d'habilité (tous ceux qui peuvent faire de la magie, en tout cas), même si certaines habilités restent spécifiques à certains types de personnages. Le château de Hogwarts est immense et est lui-même bourré de puzzles. C'est sympa de voir les lieux du film en lego, de même que de nouveaux endroits conçus juste pour le jeu. L'humour est toujours bien présent, et même si l'histoire est différent à la fois des livres et des films, on sourit souvent.

Les points faibles : Le jeu est plus complexe, certes, mais on s'y sent un peu perdu. Comme le château de Hogwart fait parti du jeu (et n'est pas vraiment le hub world), on perd un peu le compte de ce que l'on y a fait et de ce que l'on a manqué (les pièces où il faut revenir pour refaire les puzzles une fois que l'on a une nouvelle habilité, entre autre). Les contrôles ne sont pas toujours évident (en fait, c'est toujours aussi difficile de juger de la profondeur, et j'arrête pas de me ficher dans des trous parce que je saute à côté de la plaque). Choquant, aussi, de rester coincer derrière une plante que l'autre joueur a fait pousser et de devoir recommencer le tableau parce que l'on ne peut se déprendre. Les plans de caméra ne sont pas au point, non plus. Frustrant d'essayer d'accomplir quelque chose alors que l'écran est obstruée par une poutre du plafond... Bref, on dirait que le jeu manque de finition.

Peut-être ces aspects s'améliore-t-il avec le temps? Je vais le finir et vous revient là-dessus. :)

Spend some time with your kids!

Tuesday, July 27, 2010

It's not a parsnip. It's a carrot zombie!

C'est mon cousin qui faisait référence à ceci sur Buzz aujourd'hui. Y'en a plusieurs à propos de zombies végétaux alors...




Mais y'a aussi toutes sortes d'autres trucs.  Pour ceux qui veulent en voir plus, cliquez ici!

Saturday, July 24, 2010

Les gènes de "mère poule"...

Ô mère, pourquoi m'as-tu fait ça? Pourquoi m'as-tu transmis ces gènes-là?

Je m'inquiète beaucoup. Pour moi parfois, mais surtout pour les autres.

Hier, j'ai manqué un appel. Quelqu'un voulait me parler. Quelque chose lui est arrivé, et ce quelqu'un voulait m'en parler. Suffisamment m'en parler pour vouloir me parler tard le soir à une heure où il n'est plus vraiment convenable d'appeler. Le message se veut rassurant : "Inquiète-toi pas, y'a rien de grave. J'avais juste envie de jaser de...".

Moi? Ne pas m'inquiéter? C'est comme demander au soleil de ne pas se lever! ;oP

Et je n'ai vu le message que ce matin. Pas moyen de rejoindre la personne. Grmbl... Mon esprit s'emballe. Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi je peux pas la rejoindre? Est-il arrivé quelque chose? La situation s'est-elle empirée?

Bon, du calme. Respire par le nez, AM. "On s'énerve pas"! Écoute tes propres conseils, pour une fois! ;)

Tiens, on se change les idées :



Thursday, July 8, 2010

Saturday, June 26, 2010

Elle est de retour...

De retour de notre périple à Prince Edward County pour notre anniversaire de mariage. Je vais peut-être en reparler ici, mais pour l'instant, je ne fais que noter un petit truc.

À notre retour, on a deux minounes qui nous miaulent après dès que l'on met le pied dans l'appartement. J'ai pitié d'elles, et je prends le temps de les nourrir pendant qu'A. finit de rentrer les bagages. Calypso se rue sur le plat et s'empiffre. Paprika, elle, continue de me suivre pas-à-pas et s'égosiller. Je la prend dans mes bras, la bécotte un peu et la sers fort fort. Après ça, Paprika est allée manger. C'est pour ça que je l'aime tant, ma petite minoune. Elle avait faim, mais elle voulait d'abord des colles... :)

Aussi, en ce moment, je suis pognée avec "The Last Train" de Cinderella dans la tête! On dira pas c'est à cause du blog de qui! ;)))